Après le gel, le dégel !

March 4, 2018

On pourrait croire à une ligne de train "Grand Genre" du 19ème...mais non, c'est bien le nom qui a été donné à cette vague de froid qui a glacé nos jardins .. 

 

Le "Paris Moscou" nous a ,pour certains d'entre-nous (dont je fais parti), pas mal inquiété…

Quels dégâts allons-nous constater au printemps ? D'autant plus que nous avons beaucoup planté  au Mesnil Barton à l'automne dernier.

 

Ce froid a même parfois figé nos plantations sous la neige.

Le dégel s'accompagne souvent d'un spectacle un déprimant pour les jardiniers passionnés que nous sommes : feuillages ramollis, jeunes pousses brûlées… Mais que faire ?

3 choses importantes à faire après le dégel :

 

- Les grands froids assèchent les sols, et privent ainsi les plantes d'eau.

On n'y pense pas...mais c'est l'une des principales raisons de leur mort ! Alors à vos arrosoirs si la pluie n'est pas au rendez-vous.

Ce sont les végétaux à feuillage persistant les plus exposés au manque d'eau après le gel.

Arrosez donc en priorité les lauriers tin, rhododendrons, camélias, azalées, etc....

 

 

- Assurez une bonne aération de vos plantations.

S'il était préférable (voir indispensable ) de protéger certaines de vos plantations à l'aide d'un voile d'hivernage, pensez à les retirer après deux ou trois jours de redoux. En effet, cette protection va permettre à votre plante de se réchauffer mais il faut éviter le phénomène de condensation et laisser respirer votre plante.

 

 

- Même si cela vous démange (et j'en suis), laissez vos plantes tranquille et ne sortez pas le sécateur 

Malgré leur allure peu réjouissante, de nombreuses plantes vont se réveiller bientôt... et reprendre de la vigueur.

D'autant que l'hiver n'est pas fini...Il faut être patient (ça, le jardinier le sait bien!)

 

 

et soyez patients....

 

Si dans quelques semaines, alors que toute la nature se réveillera, que la terre se réchauffera doucement, certaines de vos plantes semblent toujours endormies, alors vous pourrez égratigner doucement l"écorce, si l'aubier (la tige sous l"écore)est vert ou blanc, alors patientez encore....la belle endormie n'est pas réveillée, si par contre l'aubier est noir...vous pouvez couper ! 

S'il agit de vivace fraîchement plantée à l'automne ou qui disparaissent totalement l'hiver, vous pourrez délicatement gratter en surface autour de la racine...et vous verrez si elle pointe timidement le bout de son nez !

Personnellement ce que je fais de toute façon, pour ces vivaces qui disparaissent totalement l'hiver, si je crains que certaines d'entre elles soient mortes, alors je plante à côté des nouvelles au printemps sans déplacer celles plantées à l'automne...et j'ai parfois ainsi de belles surprises de reprises...mais plus tardives.

 

De toute façon, j'ai adopté à l'automne dernier une règle que j'ai lu je ne sais plus ou...: je coupe à ras toutes les plantations mortes, mais je n'arrache plus.  En effet, les racines enrichissent le sol en se décomposant. Enfin, je vais essayer :)

 

Allez, vite le printemps que nous nous y remettions au jardin...Comme c'est long l'hiver!

 

 

Share on Facebook
Please reload

Recent Posts
Please reload